Accéder au contenu principal

Articles


Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



La première rencontre Bachelet Sarkozy

Les présidents du Chili et de la France ont exprimé à l’issue de leur première rencontre officielle leur disposition à soutenir les efforts des présidents de Colombie et du Venezuela en vue de libérer les otages des FARC.
"Le Chili est toujours disponible pour collaborer avec la Colombie dans tous les domaines où cela pourrait s’avérer utile" a déclaré Michelle Bachelet.Nicolas Sarkozy a de son côté soutenu que "l’obsession de la France, c’est qu’Ingrid Betancourt soit rendue à sa famille dans les plus brefs délais".
Il y a trois semaines les présidents Alvaro Uribe et Hugo Chávez s’étaient mis d’accord sur une médiation du président vénézuelien qui devrait se rendre en Colombie le 8 octobre 2007 pour rencontrer les leaders des FARC. D´après Francochilenos.com

1973 au Chili : l´autre 11 septembre !

11 septembre 1973, des forces armées réputées loyales au pouvoir civil, démocratiquement établi, renversaient, avec une violence extrême, le gouvernement de l'Unité populaire voulu par les électeurs du Chili trois ans plus tôt.


Le Président Salvador Allende allait mourir les armes à la main dans le palais de La Moneda, après avoir rejeté avec hauteur et mépris les offres de reddition des putschistes. Au-delà de cet exemple rare de vaillance et de dignité, les sujets de réflexion ne manquent pas. Tel celui-ci : est-il concevable, par le moyen du vote citoyen, d'ouvrir la voie à une société socialiste ? En tout état de cause les Etats-Unis du couple Nixon-Kissinger n'ont pas toléré qu'une telle éventualité soit même évoquée. Dès avant la victoire électorale de la gauche chilienne, la CIA mettait en marche sa machine de terreur et de mort. Le régime Pinochet allait être son monstrueux enfant adultérin Biographie de l'auteur : Antoine Blonco est né le 4 juin 1936. Profe…

A Valparaiso, la fermeture du traditionel café Riquet

La lente agonie du Valparaiso traditionel ne paraît pas avoir de fin. C´est aujourd´hui une nouvelle page de l´histoire du port qui se tourne avec la fermeture du café Riquet. Selon le très beau site de photographies Huella digital, cette fermeture était prévisible puisqu´elle est dûe au non paiement des cotisations salariales par les différents patrons qui se sont succédés durant plus de dix ans ! Tout un symbole de la dégradation d´emploi et de travail dans le Chili actuel.




Articles les plus consultés