Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé sciences

Le télescope géant européen sera construit dans l'Atacama au Chili

L'Observatoire Européen Austral (ESO) a annoncé que le désert d'altitude d'Atacama au  Chili  accueillera le futur télescope géant européen E-ELT.
Cinq pays - Espagne, Maroc, Afrique du Sud, Argentine, Chili - étaient encore candidats pour recevoir l'installation de ce "très large télescope", une opération particlièrement importante puisqu'elle représente un investissement d' un milliard d'euros  !


Le téléscope sera installé  à plus de 3000 mètres d'altitude, dans l'un des déserts le plus arides du monde  et sur une zone sensible aux tremblements de terre.
Malgré cela, les scientifiques ont jugé que la qualité de l'atmosphère et de la nuit offertes par ce désert, ainsi que le coût de contruction, étaient les plus intéressants parmi l'ensemble des localisations présentées. 
Les scientifiques du VLT, un autre télescope déjà installé dans l'Atacama, s'étaient inquiétés de l'augmentation de la  pollution lumineuse en cas de dév…

Une femme latino américaine primée à Lyon pour son apport à la recherche

La télévision lyonnaise TLM a proposé récemment une soirée spéciale, en direct depuis le palais des congrès de Lyon, pour remettre des "trophées" à des femmes définies comme "en action".



Des représentants de grandes entreprises lyonnaises (Sanofi Pasteur, Compagnie Nationale du Rhône... ) étaient appelés à participer à un jury pour sélectionner des femmes artistes, sportives, chefs d´entreprises ou chercheuses qui ont particulièrement "brillé" cette année dans la ville. Parmi elles,Nubia Munoz, une scientifique de nationalité colombienne mais installée à Lyon de longue date, est la première scientifique a s'être penché sur l'origine du cancer du col de l'utérus . Son travail a ainsi permis la mise au point du vaccin récemment commercialisé.(avec LYonenFrance.com )

Le Chili n´importera plus de... sperme !

La première banque de sperme d’Amérique du Sud ouvre à Santiago. Finies les importations étrangères et ...finis les hommes? Le Chili, dans le cadre d‘un programme espagnol de l’Institut Valenciano pour l’Infertilité (IVI), accueillera la première banque de sperme d’Amérique du sud. Les premiers échantillons chiliens seront disponibles dès le milieu de l’année 2008, mais en attendant la banque tournera avec des dons espagnols. Si faute de législation, les célibataires y ont accès, c’est avant toute "une solution pour les couples dont l’ homme est stérile, atteint d’anomalie génétique ou d’une maladie sexuellement transmissible". Selon Lola Sorrenti , du "petit journal de Santiago", les Chiliennes pourront maintenant se passer d'un compagnon pour avoir un bébé. Il en coûtera tout de même 225 000 (325 euros)alorsque le salaire minimum est de 100000 pesos (150 euros). Jusqu´à présent il fallait importer du sperme Les couples infertiles devaient jusqu´à aujourd´hui …

Allendé : la part d´ombre d´une icône

Le Chili fête en ce moment le centenaire de la naissance de Salvador Allende, le dernier président élu démocratiquement avant le coup d´Etat de Pinochet et mort en martyr durant l´assaut du palais de la Moneda. D´Allende, on retient surtout la bravoure, le sens de l´honneur, la fidélité et le courage, transmis à travers les générations par son dernier discours depuis le palais assiégé. Mais au delà de l´icône, Salvador Allende était surtout un homme, doté de beaucoup de force et aussi de nombreuses faiblesses. Dommage que pour l´instant seuls les historiens "militants" , qu´ils soient de gauche ou de droite, s´emparent du travail de mémoire si nécessaire aux chiliens. Quand les mentalités ne sont pas prêtes pour un véritable travail historique, il vaudrait mieux laisser du temps au temps, comme disait un vieux sage, François Mitterrand, qui lui aussi n´était pas dépourvu de forces comme de faiblesses.
Le portrait de Salvador Allende ne peut pas se détacher de sa part d´ombre …

Un nouveau débouché pour le cuivre chilien !

Elle monte, elle monte, l´économie chilienne ! Et aujourd´hui ce ne sont plus seulement les chinois qui font le bonheur des mines de cuivre (la principale production du pays), mais aussi les hôpitaux ! Selon un article du Panorama du médecin du 19 mars 2007, les hôpitaux auraient intérêt à poser des poignées de portes et des robinets en cuivre, car les bactéries résistantes y sont plus vite éliminées que sur des surfaces en laiton…
Du cuivre contre les maladies nosocomiales ?

Déjà sous l’Antiquité, les Egyptiens utilisaient le cuivre pour « stériliser » l’eau et les plaies et Hippocrate pour traiter les irritations de la peau. Une équipe britannique va peut-être relancer cet usage pour lutter contre les infections nosocomiales. Les résultats de son étude* sont en effet encourageants : sur une surface en cuivre, les souches de staphylocoque doré résistantes à la méthicilline (antibiotique) ont été éliminées en 1h30 sur des surfaces en cuivre au lieu de 4h30 sur des surfaces en laiton. E…

Eulabor : Le Chili et la France dans un même réseau d´éthique biomédicale

Pour la première fois, annonce l’Institut national de la santé et de la recherche médicale français, un réseau en éthique de la recherche biomédicale est mis en place entre des institutions de trois pays européens (Allemagne, France, et Espagne) et de cinq pays latino-américains (Argentine, Brésil, Chili, Mexique, et Uruguay). Selon la lettre du médecin, Eulabor, coordonné par l’Inserm, est financé par la Commission européenne. Son objectif, selon les termes de l’Inserm, est de «réaliser une évaluation comparative et critique des espaces de régulation éthique de la recherche biomédicale, comme les comités d’éthique de la recherche, les organismes de recherche, la communauté scientifique, les agences sanitaires, la société civile. Cette évaluation portera sur l’homme et les tissus humains en Europe et en Amérique Latine». A partir de cette analyse, les partenaires impliqués «dégageront de nouvelles propositions d’évaluation éthique, théoriques et pratiques. Par la suite, des programmes…

"Arturito" découvre un trésor dans l´île de Robinson : info ou intox ?

Ces deux photos ont un lien avec Robinson Crusoé qui a donné son nom à une île du Chili. Il y a quelques jours, Manuel Salinas, de l´entreprise Wagner technologies, a annoncé que son robot appelé par la presse "Arturito" ou "petit Arthur", a découvert le trésor enterré par des pirates sur cette île (pas moins de 800 tonnes d´or et de pierres précieuses). A peine l´entreprise a t´elle annoncé sa découverte, qu´une polémique s´est ouverte pour savoir comment l´Etat et le découvreur allaient se partager le butin. Pour le ministre de l´éducation Sergio Bitar, pas de doute, c´est 100 % pour l´Etat. Dans ce cas l´entreprise menace de ne pas donner les coordonées pour l´excavation. Les juristes se déchirent sur l´appellation de la découverte . S´il s´agit d´une découverte archéologique, la répartition sera bien sûr différente, d´autant que la loi a prévu 25% pour le découvreur, si il est étranger (rien n´est indiqué si il est chilien). Les habitants de l´île , eux, sont p…

Actuellement sur LYFtvNews :