Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé chavez

Espaces latinos : l'après Chavez - RFI.fr : l'Argentine retrouve sa frégate -

L'Amérique du Sud doit réfléchir à l'après-Chavez
Jan 8th 2013
Hugo Chávez, réélu pour la troisième fois le 7 octobre dernier, doit prêter serment ce jeudi 10 janvier 2013. Mais sa présence à Caracas semble toujours compromise. Le président est en effet toujours à Cuba pour soigner son cancer. Les Vénézuéliens ne sont pas les seuls à retenir leur souffle. Toute la région s’inquiète de la santé d’Hugo Chávez.
ARGENTINE / GHANA: Argentine : retour triomphal pour la frégate Libertad retenue 78 jours au Ghana
Jan 10th 2013,
La frégate «Libertad» est arrivée le 9 janvier au port argentin de Mar del Plata à 400 km au sud de Buenos Aires, après avoir été retenue pendant 78 jours dans le port de Tema au Ghana en raison d'un contentieux financier entre l'Argentine et un fonds d’investissement spéculatif. Ce fleuron de la marine argentine a quitté le Ghana le 19 décembre à la suite d'un jugement du Tribunal international de la mer qui a ordonné sa libération. L'arrivée …

De Betancourt à Moncayo : les chaînes du désespoir

Mélanie et Lorenzo Delloye-Betancourt publient aujourd´hui un livre intitulé "lettres à maman , par delà l´enfer". Otage des Farc depuis maintenant six ans, Ingrid Betancourt est la plus médiatisée des prisonières de la guerilla, mais à travers son témoignage et celui de ses enfants, c´est vers tous les otages que les projecteurs sont tournés. Nous vous conterons ici l´histoire d´un père. Un colombien, professeur de sciences humaines, dont l´ enfant, simple soldat de l´armée régulière, a été enlevé par les Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) il y a plus de dix ans. Un père désespéré qui a entrepris une longue marche à travers le monde pour attirer l´attention sur le sort de son fils et des centaines d´autres otages d´un conflit qui dure depuis cinquante ans !
De passage à Lyon , Gustavo Moncayo a raconté sa douleur, celle de ses proches, depuis que son fils est tombé aux mains de la guérilla. Il a raconté l´horreur de l´attente, la démence des actions menées par…

Hugo Chavez officialise la "banque du Sud", sans le Chili

Selon l´accord signé par six pays d´amérique latine, la banque du sud devrait limiter son action à l´amérique latine et "financer les pays de manière équilibrée et stable". La priorité sera de "renforcer l´intégration, réduire les asymétries et promouvoir l´équité dans la répartition des investissements".


Le projet a vu le jour au cours d´une rencontre entre Nestor Kirchner et Hugo Chavez en 2004. D´autres pays se sont investis peu à peu, mais certains du bout des lèvres. Le Chili par exemple a participé aux rencontres préliminaires comme observateur mais il a décidé finalement de ne pas entrer dans cette banque. De même, la Colombie s´est retirée du projet récemment. Les ministres de l´économie des différents gouvernements devront maintenant se réunir pour définir les modalités de financement de cette banque qui se veut "une riposte latino-américaine au Fonds monétaire international (FMI) qui a appauvri les peuples d'Amérique latine". Un capital de …

La première rencontre Bachelet Sarkozy

Les présidents du Chili et de la France ont exprimé à l’issue de leur première rencontre officielle leur disposition à soutenir les efforts des présidents de Colombie et du Venezuela en vue de libérer les otages des FARC.
"Le Chili est toujours disponible pour collaborer avec la Colombie dans tous les domaines où cela pourrait s’avérer utile" a déclaré Michelle Bachelet.Nicolas Sarkozy a de son côté soutenu que "l’obsession de la France, c’est qu’Ingrid Betancourt soit rendue à sa famille dans les plus brefs délais".
Il y a trois semaines les présidents Alvaro Uribe et Hugo Chávez s’étaient mis d’accord sur une médiation du président vénézuelien qui devrait se rendre en Colombie le 8 octobre 2007 pour rencontrer les leaders des FARC. D´après Francochilenos.com

La "mission miracle" s´ancre au Chili

La révolution bolivarienne passera t´elle par l´ophtalmologie? C´est ce que tend à faire penser une vaste opération lancée par Fidel Castro et Hugo Chavez, qui s´étend progressivement à l´ensemble de l´amérique du sud. Commencée au Venezuela, la "mission milagro" s´étend aujourd´hui à 25 pays d´amérique latine et des caraïbes, où les opérations de la cataracte coûtent au minimum 600 dollars. Un chiffre prohibitif pour les plus de cinq millions de malades des yeux dans cette région. Il y a quelques semaines, Evo Moralès, le tout nouveau président bolivien, a ouvert une de ses antennes à la frontière péruvienne parce que, pour paraphraser Che Guevara, "la solidarité est la tendresse des peuples". La mission, financée par le Vénézuela, aurait déjà opéré gratuitement plus de 250000 aveugles. La plupart d´entre eux pensaient qu´ils seraient invalides à vie et n´imaginaient même pas la possibilité d´une telle opération. Le Chili a aussi décidé d´envoyer plusieurs dizaines…

Actuellement sur LYFtvNews :