Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé betancourt

Les images de la libération d' Ingrid Betancourt

Une polémique a pris naissance sur le rôle effectivement joué par l' armée colombienne dans la libération d' Ingrid Betancourt. Cette mise en cause s' appuie sur les informations de journalistes suisses qui indiquent qu' une rançon aurait été versée et que l' opération ne se serait pas déroulée exactement comme indiqué par la version officielle. Dans ce contexte, le ministre de la défense colombien a décidé de rendre publiques une partie des images de la libération, qui viennent d' être diffusées par la télévision de ce pays.
Vidéo de la libération d'Ingrid Bétancourt


Le portrait d´Ingrid Betancourt,otage des Farc en Colombie, affiché devant l´hôtel de ville de Lyon

Le portrait d´Ingrid Betancourt a été installé sur le portail de l´hôtel de ville de Lyon le samedi 9 février, au cours d´une manifestation organisée par "Otages du monde" à laquelle participaient Fabrice Delloye et son fils, Lorenzo Delloye-Betancourt.




En présence de Gérard Collomb, sénateur maire de Lyon, Lorenzo, le fils d´Ingrid, qui avait 13 ans lorsque celle-ci a été enlevée, a déclaré : " Les Farc (Forces Armées Révolutionnaires de Colombie ndlr) n’ont plus le temps... Maman est une bougie qui est en train de s’éteindre" . Il a rappelé la position de la famille, qui appelle à l´arrêt de toute tentative de libération à la force et à la négociation pour obtenir la libération de tous les otages, sains et saufs. " La médiatisation, c’est une assurance-vie pour un otage ", a précisé son père, l´ex mari d´ Ingrid Betancourt Fabrice Delloye.

Lorenzo Betancourt, très ému devant le portrait de sa mère, souhaite faire comprendre "le rideau de fer construi…

La libération de Clara Rojas, otage des Farc en Colombie

Clara Rojas et Consuelo Gonzalez ont été libérées ce jeudi 10 janvier, au terme d´une rocambolesque opération de récupération organisée par le président vénézuélien Hugo Chavez . La collaboratrice d'Ingrid Betancourt et l'ex-parlementaire Consuelo Gonzalez, toutes deux otages des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) depuis plus de six ans ont été transportées par des hélicoptères affrétés par le Vénézuela mais repeints aux couleurs de la Croix Rouge internationale. Le président colombien Alvaro Uribé avait donné son accord pour une nouvelle opération de récupération après que Hugo Chavez ait déclaré qu´il venait d´obtenir les coordonées exactes pour aller les chercher. Le fils de Clara Rojas, qui devait être libéré initialement en même temps que sa mère, avait en fait été placé sous un faux nom dans une institution à Bogota. Des tests ADN effectués récemments ainsi que les déclarations des responsables des Farc seraient venus le confirmer. Le président vénézuélien…

La première rencontre Bachelet Sarkozy

Les présidents du Chili et de la France ont exprimé à l’issue de leur première rencontre officielle leur disposition à soutenir les efforts des présidents de Colombie et du Venezuela en vue de libérer les otages des FARC.
"Le Chili est toujours disponible pour collaborer avec la Colombie dans tous les domaines où cela pourrait s’avérer utile" a déclaré Michelle Bachelet.Nicolas Sarkozy a de son côté soutenu que "l’obsession de la France, c’est qu’Ingrid Betancourt soit rendue à sa famille dans les plus brefs délais".
Il y a trois semaines les présidents Alvaro Uribe et Hugo Chávez s’étaient mis d’accord sur une médiation du président vénézuelien qui devrait se rendre en Colombie le 8 octobre 2007 pour rencontrer les leaders des FARC. D´après Francochilenos.com

Actuellement sur LYFtvNews :