Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé allende

Télévision : Toute une soirée consacrée à Isabel Allendé

Ce dimanche 6 janvier, la chaîne européenne Arte consacre toute une soirée à l´écrivain chilienne Isabel Allende.Une vie pour la liberté, est le titre de cette soirée Thema.
Au programme :
20h40 : La Maison aux esprits. Adaptation de Bille August du roman éponyme. Avec Antonio Banderas, Glenn Close, Jeremy Irons, Meryl Streep, Vanessa Redgrave, Winona Ryder. (1994, 140mn, VF)

22h55 : Isabel Allende - Les mots de la vie. Un portrait signé Paula Rodriguez. (2007, 58mn)

23h55 : Le Chili du Sud : documentaire de Christoph Schuster. (2003, 41mn)


Plus d´infos sur le site francochilenos -


Le film "Rue Sante Fe" de Carmen Castillo, sort sur les écrans français

Le documentaire Rue Santa Fé, qui sort sur les écrans français cette semaine, a été sélectionné au dernier Festival de Cannes dans la section Un Certain Regard. Tout au long du film, l´auteur, Carmen Castillo, accompagne le spectateur et raconte le retour au pays d'une exilée politique.

"L'arrogance des vainqueurs, l'impunité des criminels, l'amnistie générale me submergent", dit elle. Après le coup d'Etat de 1973 et l'assassinat de Salvador Allende, Carmen Castillo, jeune historienne et militante du MIR, se cache à Santiago pour échapper à la répression. Pendant dix mois, elle vit clandestinement dans une maison de la rue Santa Fe en compagnie du fondateur du MIR, Miguel Enriquez, jeune médecin, et de leurs deux filles de quatre ans.
Le 5 octobre 1974, la maison est prise d'assaut, Miguel Enriquez est abattu et Carmen, enceinte et blessée, est transportée à l'hôpital. Sous la pression internationale elle est expulsée et s'installe en France…

1973 au Chili : l´autre 11 septembre !

11 septembre 1973, des forces armées réputées loyales au pouvoir civil, démocratiquement établi, renversaient, avec une violence extrême, le gouvernement de l'Unité populaire voulu par les électeurs du Chili trois ans plus tôt.


Le Président Salvador Allende allait mourir les armes à la main dans le palais de La Moneda, après avoir rejeté avec hauteur et mépris les offres de reddition des putschistes. Au-delà de cet exemple rare de vaillance et de dignité, les sujets de réflexion ne manquent pas. Tel celui-ci : est-il concevable, par le moyen du vote citoyen, d'ouvrir la voie à une société socialiste ? En tout état de cause les Etats-Unis du couple Nixon-Kissinger n'ont pas toléré qu'une telle éventualité soit même évoquée. Dès avant la victoire électorale de la gauche chilienne, la CIA mettait en marche sa machine de terreur et de mort. Le régime Pinochet allait être son monstrueux enfant adultérin Biographie de l'auteur : Antoine Blonco est né le 4 juin 1936. Profe…

Allendé : la part d´ombre d´une icône

Le Chili fête en ce moment le centenaire de la naissance de Salvador Allende, le dernier président élu démocratiquement avant le coup d´Etat de Pinochet et mort en martyr durant l´assaut du palais de la Moneda. D´Allende, on retient surtout la bravoure, le sens de l´honneur, la fidélité et le courage, transmis à travers les générations par son dernier discours depuis le palais assiégé. Mais au delà de l´icône, Salvador Allende était surtout un homme, doté de beaucoup de force et aussi de nombreuses faiblesses. Dommage que pour l´instant seuls les historiens "militants" , qu´ils soient de gauche ou de droite, s´emparent du travail de mémoire si nécessaire aux chiliens. Quand les mentalités ne sont pas prêtes pour un véritable travail historique, il vaudrait mieux laisser du temps au temps, comme disait un vieux sage, François Mitterrand, qui lui aussi n´était pas dépourvu de forces comme de faiblesses.
Le portrait de Salvador Allende ne peut pas se détacher de sa part d´ombre …

Actuellement sur LYFtvNews :