Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé élections

2013, année électorale en Amérique latine

Amérique latine - élections 2013 : calendrier et ombre de Chavez
Jan 22nd 2013 MADRID, lundi 21 janvier 2013 (LatinReporters.com) - Le Venezuela, pour le renouvellement de ses maires et une possible élection présidentielle anticipée qui inaugurerait l'après-Chavez, ainsi que l'Équateur, le Paraguay, le Honduras et le Chili, quatre pays qui éliront effectivement leur président, et aussi l'Argentine, suspendue à ses législatives partielles de mi-parcours, sont les têtes d'affiche du calendrier électoral 2013 en Amérique latine. Lire la suite -

1973 au Chili : l´autre 11 septembre !

11 septembre 1973, des forces armées réputées loyales au pouvoir civil, démocratiquement établi, renversaient, avec une violence extrême, le gouvernement de l'Unité populaire voulu par les électeurs du Chili trois ans plus tôt.


Le Président Salvador Allende allait mourir les armes à la main dans le palais de La Moneda, après avoir rejeté avec hauteur et mépris les offres de reddition des putschistes. Au-delà de cet exemple rare de vaillance et de dignité, les sujets de réflexion ne manquent pas. Tel celui-ci : est-il concevable, par le moyen du vote citoyen, d'ouvrir la voie à une société socialiste ? En tout état de cause les Etats-Unis du couple Nixon-Kissinger n'ont pas toléré qu'une telle éventualité soit même évoquée. Dès avant la victoire électorale de la gauche chilienne, la CIA mettait en marche sa machine de terreur et de mort. Le régime Pinochet allait être son monstrueux enfant adultérin Biographie de l'auteur : Antoine Blonco est né le 4 juin 1936. Profe…

Le résultat des élections au Chili

C´est sans surprise Michèle Bachelet, la candidate socialiste soutenue par le président sortant Ricardo Lagos, qui est arrivée en tête du premier tour des élections présidentielles au Chili. Avec 45.95% elle aura comme rival au second tour du 15 janvier 2006 le milliardaire libéral Sébastien Piñera (25.41%) . Celui- ci, bien qu´entré dans la course tardivement, a réussi à devancer le candidat de l´extrême droite Joaquin Lavin (23,22%). Il y a eu 2.5% de votes nuls et 1.17% blancs. Le second tour s´annonce très serré puisque Michèle Bachelet ne pourra compter sur le soutien que d´une partie des électeurs du bloc "ensemble nous pouvons" (PC, humanistes) . Son dirigeant Thomas Hirsch, qui a obtenu 5.4% au premier tour a refusé d´appeler à un report des voix et a lui- même annoncé qu´il s´abstiendra au deuxième tour. De leur côté, les candidats de droite ont dores et déjà annoncé leur regroupement et comptent sur un "effet Piñera" pour capter des nouveaux votes centris…

Actuellement sur LYFtvNews :