Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé économie

Salvador de Bahia (Brésil) Une société française remporte le marché du métro

Egis remporte l’ingénierie des systèmes pour la construction du métro de Salvador (Brésil). La société a signé avec CCR (Companhia de Concessões Rodoviárias), la société concessionnaire chargée de la construction et l´exploitation du métro de Salvador, un contrat d’ingénierie de 12 M€ pour la construction commerciale du métro, de la capitale de l’Etat de Bahia au Brésil.
Un contrat qui comprend la gestion et l’intégration des systèmes, et celle des interfaces des sous-systèmes avec le génie-civil. 

Le métro de la Coupe du Monde
Le projet de métro de Salvador prévoit la finalisation de la ligne 1 (près de 7 km, partiellement souterraine), la construction de 5 km d’extensions de cette première ligne et la construction complète d’une ligne 2, longue de 24 km, desservant l’aéroport international de Salvador - Deputado Luís Eduardo Magalhães.
 La mise en service du premier tronçon de la ligne 1 (5 stations) est prévue en juin 2014 à l’occasion de la Coupe du Monde de Football, pour laquell…

Yasuni : un financement pour que l'Equateur n'exploite pas son pétrole !

Lors de sa dernière Assemblée Plénière, le Conseil Régional Rhône-Alpes a voté un amendement au budget, s’engageant à soutenir le projet Yasuni ITT du gouvernement équatorien. Sur le blog des élus socialistes (majoritaires dans cette assemblée), Sheila Mc Carron, 1ère Vice Présidente de la commission énergie/climat, explique cette décision (Extraits) :
Le projet Yasuni, qu’est-ce que c’est ?
C’est assez simple, finalement. L’Equateur a découvert, au cœur d’une réserve protégée, le Parc Yasuni, une importante réserve de pétrole. Elle représente 20% du pétrole équatorien et est estimée à 7 milliards de dollars ! Tentant, non? Mais, conscient aussi de la valeur (plus difficilement chiffrable, elle) de ce patrimoine naturel, le gouvernement équatorien propose plutôt à la communauté internationale un accord gagnant/gagnant : de son côté il s’engage à ne pas exploiter cette ressource et en contrepartie la communauté internationale met en place un fonds pour assurer le développement du pays en…

Hugo Chavez officialise la "banque du Sud", sans le Chili

Selon l´accord signé par six pays d´amérique latine, la banque du sud devrait limiter son action à l´amérique latine et "financer les pays de manière équilibrée et stable". La priorité sera de "renforcer l´intégration, réduire les asymétries et promouvoir l´équité dans la répartition des investissements".


Le projet a vu le jour au cours d´une rencontre entre Nestor Kirchner et Hugo Chavez en 2004. D´autres pays se sont investis peu à peu, mais certains du bout des lèvres. Le Chili par exemple a participé aux rencontres préliminaires comme observateur mais il a décidé finalement de ne pas entrer dans cette banque. De même, la Colombie s´est retirée du projet récemment. Les ministres de l´économie des différents gouvernements devront maintenant se réunir pour définir les modalités de financement de cette banque qui se veut "une riposte latino-américaine au Fonds monétaire international (FMI) qui a appauvri les peuples d'Amérique latine". Un capital de …

Le cours du cuivre encore et toujours à la hausse

Selon le quotidien français Le Figaro, les grèves dans les mines du Chili continue à entrainer le cours du cuivre à ses plus hauts depuis deux mois.

Le métal rouge flambe sur les marchés mondiaux. Après avoir subi une correction courant 2006, le cuivre retrouve les faveurs du marché, au point d'afficher une progression de 27% depuis le début de l'année. A l’origine de cette poussée des prix : une grève entre les 700 employés de la mine de Collahuasi, dans le nord du Chili, et la direction collégiale du site, gérée par la société anglo-suisse Xstrata et la sud-africaine Anglo American. Les négociations pour une augmentation des salaires ayant échoué, les salariés bloquent la production du site. Les employés réclament une augmentation de 8% de leurs salaires alors que la direction leur en propose 4%.
La production du Chili enlisée par des grèves multiples
Ce site extraie annuellement 8% de la production mondiale, soit 440 000 milles tonnes de cuivre. La grève menace l’approvision…

Vin : le Chili plante, l´Europe arrache !

Avec les aides à l´arrachage, les sociétés viticoles... françaises ne sont t´elles pas incitées à toucher les primes en Europe et à délocaliser leurs productions dans les pays du nouveau monde ?Il est vrai que de plus en plus de vignobles français s´installent au Chili, en Argentine ou encore en Afrique du Sud. Les viticulteurs européens produisent trop. C´est ce que pense en tous cas l´Union européenne qui, pour enrayer la crise viticole, a présenté une série de mesures pour réformer les aides aux viticulteurs. L'arrachage de plants de vigne n´est pas une mesure nouvelle mais elle reste un malheur pour les petits viticulteurs, notamment dans le sud de la France où ils sont en majorité opposés à de telles pratiques. Selon Bruxelles , les exportations de vin ont tellement baissé, en particulier pour les bas de gamme, que tous les ans, des stocks d'une valeur de 500 millions d'euros restent sur les bras des viticulteurs. L´objectif de l´Europe est donc de supprimer 200.000 he…

Un nouveau débouché pour le cuivre chilien !

Elle monte, elle monte, l´économie chilienne ! Et aujourd´hui ce ne sont plus seulement les chinois qui font le bonheur des mines de cuivre (la principale production du pays), mais aussi les hôpitaux ! Selon un article du Panorama du médecin du 19 mars 2007, les hôpitaux auraient intérêt à poser des poignées de portes et des robinets en cuivre, car les bactéries résistantes y sont plus vite éliminées que sur des surfaces en laiton…
Du cuivre contre les maladies nosocomiales ?

Déjà sous l’Antiquité, les Egyptiens utilisaient le cuivre pour « stériliser » l’eau et les plaies et Hippocrate pour traiter les irritations de la peau. Une équipe britannique va peut-être relancer cet usage pour lutter contre les infections nosocomiales. Les résultats de son étude* sont en effet encourageants : sur une surface en cuivre, les souches de staphylocoque doré résistantes à la méthicilline (antibiotique) ont été éliminées en 1h30 sur des surfaces en cuivre au lieu de 4h30 sur des surfaces en laiton. E…

21 mai 2007 : Michèle Bachelet annonce un virage social au Chili !

Selon un article publié par le journal Le Monde, "la présidente socialiste chilienne, Michelle Bachelet, a annoncé, lundi 21 mai, des investissements de plusieurs millions de dollars en matière d'éducation, de santé, de logement et de retraite, qui seront financés par les gains spectaculaires obtenus grâce aux exportations de cuivre. C'est le programme social le plus ambitieux depuis le retour de la démocratie, en 1990, dans un pays où 3 des 16 millions d'habitants vivent dans la pauvreté." Mme Bachelet a proposé de réduire l'excédent fiscal de 1 % à 0,50 % du PIB. L'Etat disposera ainsi de 800 millions de dollars (594 millions d'euros) pour réaliser ce nouveau plan social.Cette mesure avait été réclamée par plusieurs secteurs en raison de la bonne santé de l'économie chilienne, avec des prévisions de croissance de 6 % pour 2007. La présidente socialiste a promis à partir de 2008 une retraite de 145 dollars à toutes les personnes âgées vivant dans…

Le Chili face aux “cuivrodollars”

Selon l´hebdomadaire La Nacion domingo, le point positif dans la forte croissance de la Chine, du surgissement de l´Inde et la récupération du Japon est que les prix des matières premières ont fait du Chili un pays plus riche. Mais que faire de ces ressources inespérées ? C´est le grand débat qui anime aujourd´hui la classe politique et économique du pays.

Le cuivre, principal produit d´exportation du Chili, bat tous les jours des records sur la bourse des métaux de Londres. Au mois d´avril 2006 le cours du métal a crevé allègrement le plafond jusque là impensable de 3 dollars la livre de “grado A” . Pour l´année 2006, le cours moyen devrait atteindre les 2,33 dollars quand les prévisionnistes les plus optimistes tablaient encore récemment sur un maximum de 1.80 dollars. Les coûts de production ne changeant pratiquement pas, pour chaque augmentation de 10 cents, les caisses de l´Etat se remplissent de plusieurs millions de dollars.
Et comme les stocks de cuivre diminuent de manière cont…

Les chiffres du Chili 2006

Selon les informations de la chambre de commerce de Santiago reprises par la Nación domingo du 12 mars 2006, on estime à 6.7 millions le nombre d´utilisateurs d´internet dans le pays, ce qui correspond à 43% de la population totale. Jusqu´au mois de juin 2005, il y avait prêt de 940 mille connections dans le pays, parmi lesquelles 620000 correspondaient à des connections haut débit. Selon un rapport du secrétariat d´Etat à l´économie, ce dernier chiffre aurait augmenté à 700000 pour le mois dernier. Une économie dynamiquePopulation : 16 millions d'habitants, dont 6 millions concentrés dans la métropole de Santiago.
Rétablissement de la démocratie : 1989.
Croissance : 6,3%, en 2005. Prévision de 5,5% en 2006.
Mortalité infantile : 8,8 pour 1 000 (la plus basse du continent).
Espérance de vie : 76,6 ans.
Chômage : 7,4%.
Pauvreté : 18% (40% en 2000).
Principales destinations des exportations : Etats-Unis, Japon, Chine, Corée du Sud, Hollande, Brésil, Italie et Mexique (les exportations cont…

Au Chili, une mine d´or controversée

La compagnie minière canadienne Barrick Gold, la plus grande productrice d´or au monde, a annoncé qu´elle pensait commencer la construction de l´exploitation à ciel ouvert (Pascua Lama) à la frontière entre le Chili et l´Argentine au mois de septembre prochain. Celà malgré les protestations de communautés locales et des Ongs écologistes. L´exploitation prévoit en effet de transférer d´immenses blocs de glaces (glaciers) avec un fort impact environemental. La compagnie assure que finalement elle ne déplacera "que" la moitié de la glace (elle nie la définition de glaciers) initialement prévue. Dans son dernier rapport, la compagnie a écarté, pour des raisons de coût d´exploitation toute possibilité de développer un système d´extraction alternatif , par exemple souterrain.
Selon Pablo Ramírez Torrejón la commission chilienne de l´environnement devrait se prononcer sur le projet de mine d´or de Pascua Lama le 14 ou 15 février. Si l´organisme ne se prononce pas à la date fixée, i…

Présidentielles : le miracle économique chilien en question

Selon le journal l´Expansion, seul le Brésil en amérique latine a un système de distribution plus inégalitaire que le Chili. "Le « modèle » chilien va devoir évoluer : il n'est pas assez « social ». Les brillants résultats économiques du pays ne peuvent plus masquer les profondes inégalités." Le journal les échos indique non sans surprise que ce diagnostic contestataire est venu du patronat lui même, au beau milieu de la campagne pour la présidentielle de dimanche. Une élection qui pourrait porter, pour la première fois, une femme, Michèle Bachelet, à la tête de l'Etat. Un pays bloqué institutionellement C´est que les changements apportés par les trois gouvernements de la concertation(plus de 15 ans tout de même depuis le retour de la démocratie) n´ont permis de modifier le système que de manière marginale. Il ne faut pas se voiler la face : le pays est bien bloqué et tout changement (jusqu’à maintenant au moins) n’a pu se faire qu’avec l’accord du Sénat ( et à l’inté…

Le cuivre et le peso s´envolent...avec un trader chinois

Le Chili est le premier exportateur mondial de cuivre. Une matière première qui est responsable de plus de 50% de l´économie du pays et dont le cours, depuis plusieurs années, s´envole, en même temps que le marché chinois explose. La demande chinoise est tellement forte que Codelco (la compagnie nationale) a signé un accord d´approvisionnement sur 15 ans en échange de forts investissements dans la recherche et la production. Les chinois investissent dans toute la filière, de la recherche à l´extraction en passant par le transport d´une matière, qui pour eux et pour leur développement, est aussi essentielle que le pétrole. Ce marché attire bien sûr les investisseurs, mais aussi les traders, qui jouent sur le cours de la bourse. Selon la presse financière, l´un d´eux, Liu Quibing, aurait vendu entre 150 000 et 200 000 tonnes à découvert. C´est à dire qu´il se serait engagé à livrer, avant la fin de l´année, une quantité de cuivre qu'il ne possédait pas. Selon le journal Le monde,&q…

Actuellement sur LYFtvNews :