Accéder au contenu principal

Un festival du cinéma Chilien en France !


Le festival du cinéma documentaire chilien se déroulera du 19 au 26 février au "Latina" à Paris C´est la seconde édition de ces rencontres, durant lesquelles seront présentées de nouvelles œuvres "qui témoignent, selon le cinéaste documentariste Patricio Guzmann, ("la mémoire oubliée", "le cas Pinochet") du singulier développement de ce pays lointain".

La renaissance du cinéma documentaire au Chili –couronnée par de nombreux prix internationaux– est une grande satisfaction pour Patricio Guzmann, car "autant dans la période de la dictature que dans les premières années de la transition politique, le documentaire chilien a été coupé du monde. Pendant 20 ans, le pays a perdu tout contact avec les principales sources de production internationale dans ce domaine. Il n’y entrait pas de production européenne. Il n’y entrait pas de réalisateurs (même pas leurs noms). Il n’y entrait pas de nouveaux procédés. Aucun contact ni avec les producteurs, ni avec les distributeurs, ni avec les diffuseurs dans le monde. Aujourd’hui, la situation a néanmoins changé radicalement. Deux ou trois générations de jeunes auteurs (et de moins jeunes aussi), passionnés par les réalités de leur pays, ont renouvelé le mouvement documentaire. Ils travaillent avec un regard personnel, libre, subjectif".

Il existe depuis plusieurs années des bourses d’aide aux auteurs. Actuellement, entre cinquante et soixante-dix documentaires sont réalisés chaque année et la production s’est consolidée.

Pourquoi ce festival à Paris ?

A ceux qui pourraient s’étonner que cette semaine chilienne se déroule à Paris, il faut rappeler que plusieurs cinéastes chiliens travaillent dans les pays francophones, à Paris mais aussi à Montréal. Beaucoup sont rentrés au Chili mais ils sont aussi nombreux, comme Carmen Castillo ou Raoul Ruiz, à voyager d´un pays à l´autre.

Films présentés : Cofralandes ou Rhapsodie Chilienne, de Raul Ruiz(2006)- Obreras saliendo de la fábrica (Ouvrières sortant de l’usine), de José Luis Torres Leiva (2005)- Actores secundarios (Acteurs secondaires), de Pachi Bustos et Jorge Leiva(2004)- Arcana de Cristóbal Vicente 80 mn / 2004- Ningún lugar en ninguna parte (Aucun lieu dans nulle part), de José Luis Torres Leiva (2004)- El corredor (Le coureur)de Cristián Leighton (2004)- La Mamá de mi abuela le contó a mi abuela(La mère de ma grand-mère l’a raconté à ma grand-mère),de Ignacio Agüero (2004)- El lado oscuro de la Dama Blanca (Le côté obscure de la dame blanche)de Patricio Henríquez- Opus Dei, una cruzada silenciosa (Opus Dei, une croisade silencieuse), de Marcela Said et Jean de Certeau (2006)- Perspecplejía, de David Albala (2004)- Maria Felix l’insaisissable, de Carmen Castillo (2000)- Le cas Pinochet, de Patricio Guzmán (2004)






Commentaires

Actuellement sur LYFtvNews :