Accéder au contenu principal

La tv chilienne fait sa movida

Peu de ciyoyens du monde ont l´occasion de voir la ministre de la culture en exercice assassiner son amant après une scène d´amour torride. C´est pourtant le cas au Chili où la télévision nationale TVN diffuse "Justicia para todos". Cette télésérie policière est destinée à familiariser le public avec la réforme du système pénal. Dans l´épisode diffusé cette semaine, baptisé "voisinage", l´actrice Paulina Urrutia, qui n´est autre que la nouvelle ministre de la culture du gouvernement Bachelet, devait faire face à la perspicacité de l´avocat de son mari, soupçonné du meutre de son voisin dans un quartier riche de Santiago. A noter que le rôle de l´avocat était joué par Alvaro Escobar, l´un des tous nouveaux députés élus en décembre 2005. Dans un précédent épisode, il apparaissait en string dans un bar gay.
Au Chili, pays régulièrement qualifié de machiste et puritain, personne ne s´offusque de ces apparitions médiatiques des "artistes" politiques, qui viennent de faire leur entrée au parlement. Il faut dire que le pays vit une véritable movida, du nom du mouvement de libéralisation des moeurs qui avait suivi la fin de la dictature de Franco en Espagne. La télévision, en particulier TVN, n´hésite pas à diffuser des "téléséries nocturnes" très chaudes qui abordent tous les sujets les plus tabous de la société. Et la télévision catholique Canal 13, la même qui refusait récemment de diffuser la campagne contre le Sida, n´a pas hésité l´année dernière à aborder le thème de l´homosexualité dans "Machos". Cette télésérie, dans laquelle un père de sept garçons, joué par Hector Noguera, se voyait dépassé par l´évolution des moeurs de ses enfants, a battu des records d´audience dans le pays et a même été vendue à l´étranger, en particulier en Espagne.





Commentaires

Actuellement sur LYFtvNews :